La seule association à but non lucratif engagée pour plus de confort et de bon sens dans l’habitat.

Que doit-on relier à la liaison équipotentielle de la salle d’eau/salle de bain ?

Publié le 16 octobre 2017

Les éléments conducteurs (corps de la baignoire ou bac à douche métallique, vidange métallique, huisseries métalliques de portes et de fenêtres, canalisations d'eau chaude, d'eau froide, de gaz, de chauffage central, etc.) et les conducteurs de protection des masses situés dans les volumes 1, 2 et 3. Il n'est pas nécessaire de relier à la liaison équipotentielle locale les radiateurs de chauffage, équipés ou non d'une résistance électrique, alimentés en eau chaude par des canalisations isolantes, les porte-serviettes métalliques non chauffants, les grilles métalliques hautes et basses d'aération, les robinets reliés à des canalisations isolantes. Il est interdit de relier à la liaison équipotentielle locale la carcasse métallique des appareils de chauffage de classe II. Bien que cette liaison équipotentielle ne soit exigée que pour les volumes 1, 2 et 3, il est recommandé de la réaliser pour l'intégralité de la salle d'eau de grandes dimensions en prévision des modifications d'aménagements.

Pour en savoir plus, nous vous invitons à vous procurer l’ouvrage Promotelec : « Installations électriques des bâtiments d’habitation neufs » de la nouvelle collection « L’Officiel de l’électricité ».

Votre navigateur est obsolète

Pour accéder à ce site, vous devez mettre à jour votre navigateur