La seule association à but non lucratif engagée pour plus de confort et de bon sens dans l’habitat.

Que doit-on relier à la liaison équipotentielle de la salle d’eau/salle de bain ?

Publié le 18 juillet 2019

Une liaison équipotentielle supplémentaire doit relier tous les éléments conducteurs et toutes les masses du local. Pour les emplacements (par exemple une douche extérieure), la liaison équipotentielle est limitée aux volumes 0, 1, 2 et au volume caché.

Tous les éléments suivants sont à relier à la LES.

  • les canalisations métalliques telles que canalisations d'€eau chaude, d'eau froide, de vidange, de gaz sortant du local ;
  • les corps de baignoire ou les receveurs de douche métalliques (le choix de la baignoire ou du receveur devra être réalisé afin de permettre la connexion de la LES sans dégradation des matériaux constitutifs au moment de la connexion) ;
  • l'une des canalisations d'arrivée ou de départ de radiateurs de chauffage central intégrant ou non un élément de chauffage électrique quelle que soit sa classe (tels que sèches-serviettes à mode de chauffage mixte) ;
  • les parties fixes des huisseries métalliques des portes, des fenêtres et des baies si elles peuvent se trouver en contact d'€éléments métalliques de la construction (tels qu'€armatures du béton) ;
  • les grillages métalliques dans le cas des éléments chauffants noyés dans le sol.

Pour en savoir plus, nous vous invitons à vous procurer l’ouvrage Promotelec : « Installations électriques des bâtiments d’habitation neufs » de la nouvelle collection « L’Officiel de l’électricité » ou notre « Zoom sur… Équipement électrique des locaux contenant une baignoire ou une douche ».

Votre navigateur est obsolète

Pour accéder à ce site, vous devez mettre à jour votre navigateur