La seule association à but non lucratif engagée pour plus de confort et de bon sens dans l’habitat.

Lors de la surélévation d’une maison individuelle, à quelle réglementation thermique doit-on se conformer ?

Publié le 30 avril 2020

Dans le cas de la maison individuelle, 3 cas de figure se présentent également :

Lors de la surélévation d’une maison, si sa superficie est inférieure à 50 m² de surface thermique, il faut appliquer les exigences de la réglementation thermique de l'existant « élément par élément » et qui impose des performances minimales pour les produits (isolants, menuiseries, etc.) et les autres équipements tels que système de production d'eau chaude sanitaire, de chauffage, etc.)

Si la surface est comprise entre 50 et 100 m², respect d’une partie des exigences de la RT 2012, notamment le coefficient Bbio, qui concerne la qualité du bâti, la surface totale des baies qui doit être supérieure ou égale à 1/6 de la surface habitable, ou encore la mise en œuvre d'un système de régulation pour le chauffage.

Enfin, si la surface créée en surélévation excède 100 m², il faudra appliquer la RT 2012 dans sa totalité, avec des exigences plus sévères.

(voir cette fiche

Votre navigateur est obsolète

Pour accéder à ce site, vous devez mettre à jour votre navigateur