La seule association à but non lucratif engagée pour plus de confort et de bon sens dans l’habitat.

Comment doit-on réaliser une liaison équipotentielle en salle de bains ?

Publié le 18 juillet 2019

La liaison équipotentielle est réalisée :
- soit par un conducteur dont la section minimale est de 2,5 mm² Cu (ou équivalent) s'il est protégé mécaniquement (c'est-à-dire posé sous conduit, sous goulotte, dans les cloisons creuses ou alvéolées) ou s'il est placé dans un vide de construction ;
- soit par un conducteur dont la section minimale est de 4 mm² Cu (ou équivalent) s'il n'est pas protégé mécaniquement et fixé directement aux parois (par exemple, fixé au-dessus de la plinthe) ;
- soit par un feuillard galvanisé ayant une section d'au moins 20 mm² et une épaisseur d'au moins 1 mm.

Pour en savoir plus, nous vous invitons à vous procurer l’ouvrage Promotelec : « Installations électriques des bâtiments d’habitation neufs » de la nouvelle collection « L’Officiel de l’électricité » ou notre « Zoom sur… Équipement électrique des locaux contenant une baignoire ou une douche ».

Votre navigateur est obsolète

Pour accéder à ce site, vous devez mettre à jour votre navigateur