La seule association à but non lucratif engagée pour plus de confort et de bon sens dans l’habitat.

Zoom sur le plan d’implantation électrique

Publié le 30 juillet 2020

La mise en œuvre d’un système électrique nécessite d’élaborer en amont un plan d’implantation électrique afin de définir les besoins en équipements et leur localisation. Promotelec vous explique les règles à respecter pour réussir cette étape du chantier.

Pourquoi réaliser un plan d’implantation électrique ?

Le plan d’implantation électrique donne une vision d’ensemble du projet d’installation électrique. C’est une étape du chantier importante, car elle donne lieu à de nombreux échanges entre le client et l’installateur pour aboutir au meilleur projet.

Ce document vous permettra de définir avec votre client ses besoins, et de le rassurer sur la poursuite des travaux en traduisant le devis de manière visuelle. C’est l’occasion pour vous de convaincre un client hésitant en l’aidant à se projeter dans son futur logement, tout en vous protégeant des éventuels litiges et désaccords une fois les travaux terminés.

Le plan vous sert également à définir le type de matériels nécessaire (interrupteurs, va-et-vient, prises, câbles, etc.), leur quantité, ainsi que leur emplacement. Pour l’installateur, le document fait ainsi figure de feuille de route à suivre afin de ne rien oublier.

Côté pratique, certains professionnels choisissent de réaliser le plan d’implantation électrique de leur côté, pour ensuite faire une proposition à leur client qui servira de base de départ aux discussions, quand d’autres préféreront travailler directement avec le client afin de prendre en compte sa demande et ses idées dès le premier croquis.

Exemple de plan d’implantation électrique

Exemple de plan d’implantation électrique

© AGELEC

Quels sont les symboles à utiliser dans le plan d’implantation électrique ?

Pour établir le plan d’implantation électrique, vous devez utiliser des symboles électriques normalisés qui vous permettront d’indiquer sur le plan l’emplacement de chaque équipement. Ces symboles représentent notamment les interrupteurs, les va-et-vient ou encore les socles de prises de courant.

Plan d'implantation électrique

Les équipements minimaux en question

La NF C 15 100 définit les équipements minimaux à installer dans le logement. Le plan d’implantation électrique doit répertorier pièce par pièce les solutions utilisées pour répondre à la réglementation.

Dans le séjour : si la superficie est inférieure à 28 m², il faut installer cinq prises (avec terre) minimum. Si cette superficie est supérieure à 28 m², sept prises minimums sont nécessaires. Il faut également une prise spécifique qui sera dédiée aux appareils de communication (téléphone, réseau informatique, etc.).

Dans la cuisine : si la superficie est inférieure à 4 m², il faut au moins 3 prises de courant avec terre. Si elle fait plus de 4 m², il faut au moins 6 prises maximum sur un circuit dédié dont 4 prises réparties au-dessus du plan de travail (attention : pas au-dessus de la partie bac). Vous pouvez en ajouter une destinée à la hotte, qui doit être placée à 1,8 m au minimum du sol.

Dans la chambre : il faut installer au minimum trois prises de courant, ainsi qu’une prise dédiée aux réseaux de communication. Cette dernière est à installer à proximité d’une prise électrique.

Dans la salle de bains : vous devez installer des éléments électriques spécifiques IPX4* ou IPX7*, et vous pouvez installer une prise supplémentaire hors des zones de sécurité.

Dans les couloirs : si leur surface dépasse 4 m², une prise de courant est obligatoire.

-> Pour plus d’informations sur les équipements minimaux à installer, consultez L’Officiel de l’électricité — installations électriques bâtiments d’habitation neufs

Votre navigateur est obsolète

Pour accéder à ce site, vous devez mettre à jour votre navigateur