La seule association à but non lucratif engagée pour plus de confort et de bon sens dans l’habitat.

Chantiers RGE : zoom sur la grille d’audit consacrée à la ventilation

Publié le 07 avril 2022

Depuis le 1er janvier 2021, l’utilisation des grilles d’audit en support à l’audit de chantier prévu dans le cadre du dispositif RGE (Reconnu garant de l’environnement) est obligatoire. Pour vous aider à préparer cette visite et conserver votre qualification RGE, ces grilles d’audit sont disponibles sur le site de l’Ademe et celui de la CAPEB. Promotelec passe en revue les points clés à respecter pour l’installation de systèmes de ventilation.

Dans le cadre de la réforme du label RGE, des grilles d’audit pour les chantiers RGE ont été produites. Pour chaque type de travaux, une grille des éléments vérifiés est disponible afin que les professionnels RGE soit informés des points de contrôle et puissent réussir l’audit.

Pour juger de la qualité du chantier, la grille d’audit prévoit plusieurs niveaux d’appréciation en fonction des points : conforme, non-conformité mineure, non-conformité majeure. Une non-conformité majeure entraînera soit un audit supplémentaire, soit une autre demande (formation à suivre, éléments complémentaires à fournir par l’entreprise, etc.) décidée en commission composée d’experts du bâtiment.

Pour les travaux d’installation de systèmes de ventilation, les points de contrôle de la grille d’audit sont répartis en plusieurs catégories :

Aspects administratifs et observation pour le client

Dans cette catégorie, deux points de vérification sont synonymes de non-conformités s’ils ne sont pas réalisés par l’installateur :

  •  Non-conformité mineure : un PV de réception a été établi entre l’installateur et le client ;
  • Non-conformité majeure : l'entreprise doit respecter les préconisations du fabricant ou fournir une note de dimensionnement du réseau (bouches et conduits) et de l'unité de ventilation.

Bouches de soufflage et amenées d’air

Cette catégorie comporte plusieurs non-conformités mineures et majeures, parmi lesquelles :

  • Non-conformité mineure : les ailettes de la bouche de soufflage ne sont pas orientées vers le sol afin de ne pas créer de gêne pour les occupants.
  • Non-conformité majeure : les amenées d'air neuf ou les bouches de soufflage sont présentes dans toutes les pièces de vie (séjour, chambre et bureau) et dans aucune pièce de service (cuisine, salle d'eau et WC).

Des observations viennent compléter la liste des éléments contrôlés. Les points faisant l’objet d’observations permettent de renforcer le rôle de conseil de l’installateur et participent à l’amélioration de la qualité de son intervention.

Bouches d’extraction

Cette partie rassemble également deux non-conformités majeures, trois non-conformité mineures et majeures, ainsi que deux observations, avec notamment :

  • Non-conformité majeure : chaque pièce de service (cuisine, salle d'eau et WC) est équipée d’une bouche d’extraction ;
  • Non-conformité mineure : chaque bouche est correctement raccordée au réseau (étanchéité).

La grille d’audit est complétée par trois autres catégories qui visent à contrôler le réseau d’extraction et de soufflage, l’unité de ventilation, ainsi que la prise d’air et rejet d’air, avec, à chaque fois des points de vérification sur la partie technique de l’installation.

>> Pour télécharger gratuitement la grille d’audit consacrée à l’installation de la ventilation, rendez-vous sur la librairie de l'Ademe ou sur le site de la Capeb.

Votre navigateur est obsolète

Pour accéder à ce site, vous devez mettre à jour votre navigateur