La seule association à but non lucratif engagée pour plus de confort et de bon sens dans l’habitat.

Ventilation double flux : quels avantages ?

Publié le 11 octobre 2018

Pour ventiler un logement, la VMC double flux fait partie des solutions les plus intéressantes car elle présente deux avantages majeurs : elle permet de réaliser des économies d’énergie tout en améliorant la qualité de l’air intérieur. Explications.

Quelles différences avec la VMC simple flux ?

Une VMC (ou Ventilation mécanique contrôlée) simple flux est un système qui permet le renouvellement de l’air intérieur en aspirant l’air vicié, pollué et humide des pièces humides (salle de bains, WC, cuisine) pour faire rentrer de l’air extérieur dans les pièces principales (salon, chambre, bureau).

Il existe différents types de VMC :

  • autoréglable : le débit d’air est réglé manuellement et assuré de manière constante ;
  • hygroréglable : le débit d’air est réglé automatiquement en fonction du taux d’humidité de l’air intérieur.

La VMC simple flux est une solution peu coûteuse à l’achat et facile d’entretien. Seulement, son fonctionnement présente des inconvénients qui altèrent significativement le confort du logement équipé :

  • ce modèle de VMC rejette à l’intérieur du logement l’air tel qu’il l’a aspiré à l’extérieur. En période hivernale, le renouvellement d’air engendre alors des courants d’air et des pertes de chaleur importantes qui augmentent la consommation d’énergie du logement. Même contrainte en été, l’air introduit est chaud, impactant inévitablement la fraîcheur du logement ;
  • le fonctionnement continu de ce dispositif est gourmand en énergie ;
  • ce système propose un traitement limité de l’air neuf contre la pollution extérieure.

Comment fonctionne la VMC double flux ?

En matière de ventilation, la VMC double flux offre la perspective d’un confort optimal. Le principe de cette solution consiste à récupérer la chaleur dégagée par l’air vicié pour réchauffer directement l’air neuf introduit dans le logement.

Pour fonctionner, la VMC double flux utilise un échangeur thermique, la plupart du temps à plaques, qui préchauffe l’air entrant avant de l’injecter dans les pièces principales du logement (salon, chambres, cuisine) via des bouches d’insufflation. En période estivale, l’échangeur thermique est bypassé pour bloquer l’air chaud entrant pendant la journée et lui permettre d’être diffusé la nuit lorsque la température extérieure diminue afin de rafraîchir l’air introduit dans le logement, contribuant ainsi au bien-être des occupants.

En influant sur le chauffage de l’habitation, le système réduit les pertes de chaleur et permet de réaliser des économies d’énergie.

L’intérêt d’une VMC double flux se joue aussi sur le terrain de la qualité de l’air.

En centralisant les entrées d’air en un seul point, cette solution de ventilation permet en effet d’obtenir une filtration de l’air neuf plus efficace, plus précise, améliorant ainsi la qualité de l’air intérieur.

À côté de ses avantages, le principal inconvénient de la VMC double flux est l’entretien que cette dernière nécessite. Pour garantir la performance de l’équipement, il faut aspirer les filtres régulièrement, à raison d’un nettoyage au moins une fois par mois.

Ce genre d’installation présente également un tarif plus élevé que les autres types de VMC.

Pour être éligible à la marque NF VMC, une VMC double flux doit présenter un rendement de l'échangeur supérieur à 85 %.

>> Pour avoir davantage d’informations sur la VMC double flux, consultez notre dossier spécial VMC : performance énergétique et qualité de l’air.

Votre navigateur est obsolète

Pour accéder à ce site, vous devez mettre à jour votre navigateur