La seule association à but non lucratif engagée pour plus de confort et de bon sens dans l’habitat.

Raccordement fibre optique : quelle est la mission de l’électricien ?

Publié le 30 janvier 2020

Le déploiement de la fibre optique en France nécessite le concours de nombreux acteurs pour réussir un projet ambitieux qui vise la couverture totale du territoire fin 2022. Pour l’électricien, cet objectif est souvent présenté comme une opportunité en termes d’activité. Afin de mieux comprendre son rôle clé dans l’installation du très haut débit,  Promotelec vous en dit plus sur son périmètre d’intervention.

Lancé par le gouvernement en 2013, le Plan France Très Haut Débit (THD) prévoit d’équiper l’ensemble des foyers français en fibre optique d’ici à 2022, actant un arrêt définitif du RTC (Réseau Téléphonique Commuté), la technologie historique utilisée pour délivrer la téléphonie fixe, prévu pour fin 2023.

Le développement de la fibre optique doit permettre d’accompagner l’évolution des usages liés aux technologies de l’information et de la communication. L’utilisation massive d’Internet, l’essor de la maison connectée, ou encore la démocratisation de nouvelles pratiques de travail (télétravail), ont décuplé nos besoins en matière de débit, pour arriver à des niveaux que les réseaux ADSL en cuivre ne pourront bientôt plus supporter correctement.

Si le marché est énorme, 10.000 foyers sont raccordés chaque jour, un toutes les 4 secondes, les électriciens spécialisés en fibre optique font partie des professionnels en première ligne pour en profiter.

L’installation d’un réseau fibre optique fait partie des obligations auxquelles sont soumises les constructions neuves depuis le 1er avril 2012 (article R.111-14 du Code de la construction et de l'habitation).

Dans le parc existant, l’installation de la fibre optique peut être réalisée à l’initiative de l’opérateur, qui prend alors contact avec le propriétaire du logement, ou avec le syndic de copropriété dans le cas d’un bâtiment d’habitation collectif. Elle peut également s’effectuer à la demande des propriétaires désireux d’être équipés.

Pour que l’installation soit techniquement possible, la zone où se situe le logement doit avoir été au préalable raccordée à la fibre par un opérateur, ou par une délégation de service public.

Dans un bâtiment collectif, la réglementation impose que chaque logement soit relié avec au moins une fibre. Une obligation qui peut monter à quatre fibres par logement dans les zones à fortes densités.

Où commence et où se termine le travail de l’électricien ?

L’intervention de l’installateur électricien démarre au niveau du point de raccordement, généralement localisé dans un espace dédié à côté du point de pénétration dans l’immeuble (armoire de télécommunication). L’électricien est alors chargé d’acheminer la fibre jusqu’au dispositif de terminaison intérieur optique (DTIo) situé dans le tableau de communication de chaque logement, lorsqu’il s’agit d’un logement collectif.

Il intervient donc dans les parties communes de l’immeuble, tirant le câble optique jusqu’au point de branchement (PBO), passant ensuite par le point de démarcation situé dans la colonne montante de l’immeuble, pour ensuite passer via le point de pénétration et arriver au DTIo.

Le périmètre d’intervention est le même pour le raccordement d’une maison individuelle.

Pour qu’un futur abonné puisse ensuite profiter de la fibre optique, il doit faire la demande auprès du fournisseur d’accès de son choix. Un technicien intervient pour faire circuler la fibre jusqu’à la prise fibre optique qui est ensuite installée et soudée.

>> Pour consulter la carte de déploiement de la fibre optique, cliquez ici.

Objectif fibre, pour un appui technique et pédagogique

Pour en savoir plus sur les techniques de raccordement à la fibre optique, la plateforme Objectif fibre, qui regroupe les quatre principales fédérations de la filière (FFIE, SERCE, FIEEC et FFTélécoms), propose un guide spécial, intitulé « Raccordement des locaux professionnels au réseau en fibre optique FTTH », rassemblant, de façon synthétique et pédagogique, les bonnes pratiques pour construire un réseau optique de qualité dans l’immeuble, et son raccordement au réseau optique mutualisé (FttH), en s’appuyant sur les normes et règlementations en vigueur.

La formation des professionnels, essentielle pour satisfaire les besoins de main d’œuvre générés par le plan THD, fait également partie des enjeux sur lesquels Objectif fibre est fortement mobilisé. Le secteur devrait concentrer 22.000 emplois d’ici à 2021, et 3.800 nouveaux entrants sont attendus chaque année sur le marché de la fibre optique.

Afin d’aider les pros à bien choisir leur centre de formation, la plateforme a recensé dans un deuxième guide 42 établissements qui disposent aujourd’hui d’un plateau technique répondant au cahier des charges défini par Objectif Fibre.

>> Pour télécharger gratuitement les guides d’Objectif fibre, rendez-vous sur www.objectif-fibre.fr.

Votre navigateur est obsolète

Pour accéder à ce site, vous devez mettre à jour votre navigateur