La seule association à but non lucratif engagée pour plus de confort et de bon sens dans l’habitat.

Quelle alimentation prévoir pour les volets roulants dans le logement ?

Publié le 30 avril 2020

Dans cet article, Promotelec vous explique les règles à suivre pour réaliser le câblage électrique d’un volet roulant dans un logement.

Le volet roulant en bref

Le volet roulant, également appelé rideau automatique, est un équipement qui permet l’occultation des fenêtres ou des portes. Le dispositif est composé de lamelles en aluminium ou en PVC articulées, qui s’enroulent sur un tambour ou un arbre horizontal grâce à l’assistance d’un moteur électrique.

L’utilisation d’automatismes pour volets roulants et stores permet d’augmenter le confort thermique et visuel à l’intérieur du logement, tout en réalisant des économies d’énergie.

Plusieurs technologies existent pour piloter le volet roulant :

  • liaison filaire traditionnelle : consiste à commander l’équipement en agissant directement sur le circuit de puissance par l’intermédiaire d’interrupteurs classiques ou éventuellement de relais ;
  • fil pilote : consiste à piloter des équipements (volets, radiateurs...) par l’envoi de signaux électriques sur un fil spécialement affecté à cet usage ;
  • courant porteur en ligne (CPL) : se compose d’un émetteur qui envoie le signal sur les conducteurs de puissance d'une installation électrique et d’un récepteur qui reçoit le signal et commande l’équipement selon le code reçu ;
  • ondes radio : permettent la commande ou la communication sans fil avec des appareils répartis dans plusieurs pièces.

Quelles sont les règles à suivre pour alimenter un volet roulant ?

L’alimentation d’un volet roulant électrique doit se faire en respectant les dispositions prévues par la norme NF C 15-100 qui définit les règles de conception, de réalisation et d’entretien des installations électriques basse tension en France.

Le moteur d’un volet roulant peut être commandé en filaire ou en radio.

Dans le cas d’un moteur filaire, l’alimentation du volet roulant électrique doit être réalisée par un circuit spécialisé dédié à l’alimentation des moteurs, de section minimum 1,5 mm² et protégé par un disjoncteur de 16 A (Titre 10 de la NF C 15-100).

Dans le cas où le volet électrique est alimenté directement par un socle de prise de courant 16A (2P+T), ce dernier est protégé par un disjoncteur de 20 A.

Pour les moteurs radiocommandés, l’alimentation s’effectue par piles et présente un récepteur communiquant par ondes radio avec les dispositifs  de commande.

Le nombre de volets par circuit n’est pas limité, dès lors que les circuits ont une protection adaptée à la puissance des moteurs.

Il peut toutefois sembler préférable de répartir les volets sur au moins deux circuits, afin d’éviter de ne plus pouvoir ouvrir les volets en cas de problème sur un circuit.

Les interrupteurs de commande doivent être situés à une hauteur comprise entre 0,90 m et 1,30 m du sol et manœuvrables en position debout comme en position assise.

Votre navigateur est obsolète

Pour accéder à ce site, vous devez mettre à jour votre navigateur