La seule association à but non lucratif engagée pour plus de confort et de bon sens dans l’habitat.

Quel matériel électrique utiliser pour répondre à la RT 2012 ?

Publié le 05 avril 2018

En vigueur depuis 2013 pour tous les bâtiments d’habitation neufs, la réglementation thermique 2012 a eu des répercussions sur l’ensemble de la chaîne de construction, avec des objectifs d’économie d’énergie ambitieux. L’installation électrique ne fait pas exception et certains équipements sont devenus obligatoires.

L’installation électrique au cœur du bâtiment responsable

En attendant la prochaine règlementation thermique prévue pour 2020,  la RT 2012 reste la règlementation thermique à respecter pour tous les projets de construction.

Son objectif ? Limiter la consommation d’énergie primaire des bâtiments neufs à un maximum de 50 kWhEP/(m².an) afin de viser un parc immobilier national moins énergivore, plus vertueux sur le plan environnemental.

Pour y parvenir, les règles de construction ont évolué. Au niveau électrique, les exigences thermiques et les indices de performance énergétique définis ont conduit à prendre de nouvelles dispositions pour que l’installation puisse s’intégrer au cadre d’un bâti responsable, économe en énergie.

Quels sont les postes impactés par la RT 2012 ?

Les boîtes d’encastrement

L’un des objectifs majeurs de la RT 2012 est de faire la chasse aux ponts thermiques en améliorant significativement l’étanchéité à l’air des bâtiments. La mauvaise perméabilité à l’air d’un logement peut se traduire par une augmentation de la consommation d’énergie de 20 % ou encore des problèmes de condensation détériorant le confort de l’habitat en question.

Pour obtenir une étanchéité probante au niveau de l’installation électrique, les efforts doivent se porter principalement sur les boîtes d’encastrement. En effet, les anciennes installations présentent souvent des entrées d’air parasites au niveau des prises de courant.

Pour se prémunir de toute circulation d’air intempestive, la RT 2012 recommande d’utiliser :

  • des boîtes d’encastrement étanches pour les appareillages, ainsi que pour les luminaires. Assorties d’une membrane souple, ces boîtes présentent une étanchéité efficace ;
  • des obturateurs à placer aux extrémités des conduits annelés ;
  • des câbles sans conduit (non propagateur de la flamme).

Estimer la consommation d’énergie

Une des grandes mesures imposées par la RT 2012 est l’obligation de mesurer ou estimer la consommation d’énergie de chaque logement (article 23 de l’arrêté du 26 octobre 2010).

En rendant les consommations énergétiques plus transparentes, la règlementation permet aux occupants d’un logement d’identifier plus précisément leurs postes de dépenses et d’ajuster leur consommation d’énergie en fonction de leurs besoins.

Les données de consommation doivent être accessibles depuis l’habitat, réparties en fonction des types d’énergie (électricité, gaz...) et, a minima, des postes de consommation suivants :

  • chauffage ;
  • refroidissement ;
  • production d’eau chaude sanitaire ;
  • réseau de prises électriques ;
  • autres.

Elles peuvent néanmoins être communiquées par voie électronique ou postale dans le cas où le maître d’ouvrage est aussi le propriétaire bailleur du logement.

Le suivi doit être effectué au moins une fois par mois. Il peut être réalisé à l’aide de tores de mesure installés dans le tableau électrique qui vont mesurer la consommation électrique des différents équipements dans l’habitat.

Votre navigateur est obsolète

Pour accéder à ce site, vous devez mettre à jour votre navigateur