La seule association à but non lucratif engagée pour plus de confort et de bon sens dans l’habitat.

Les câbles doivent être pris en compte dans le risque incendie lors de la conception d’un bâtiment

Publié le 10 mai 2021

Équipements de l’installation électrique et de communication, souvent invisibles, les câbles et conducteurs n’en restent pas moins vitaux pour tous les bâtiments. Leur rôle est si naturel que l’on arrive à en oublier leur existence et leur nécessité pour le bon fonctionnement de nos lieux de vie et de travail. Dans cet article, on vous explique leur rôle dans la sécurité incendie d’un bâtiment.

Les câbles permettent d’avoir l’énergie dans toutes les pièces, de se chauffer, de s’éclairer, mais aussi de réguler sa consommation, d’être informé, de pouvoir communiquer, travailler ou se soigner et piloter sa maison.

Les câbles et conducteurs sont si efficaces et leurs usages si évidents que l’occupant n’en a plus conscience.

Mais les câbles sont aussi une pierre angulaire de la sécurité des bâtiments. Leurs caractéristiques en font un élément très spécifique. En effet, les câbles sont :

  • Longs : ils desservent l’ensemble des cellules du bâtiment ;
  • Traversiers : ils doivent passer d’une zone à une autre sans interruption en traversant les parois, en courant le long des murs et façades ;
  • Invisibles : ils courent dans les faux plafonds, dans les faux planchers, dans les cloisons, dans les zones techniques ;
  • Nombreux : on estime qu’il y a jusqu’à 200 kg de câbles pour 100 m². Ils sont posés en nappe.

Cette spécificité, bien connue des fabricants de câbles, est maintenant prise en compte par la règlementation. Depuis le 1er juillet 2017, les câbles sont considérés comme un élément de construction à part entière et doivent pour cela répondre au Règlement Produits de Construction (RPC). Ils ont ainsi obligation d’être conformes à une nouvelle classification de réaction au feu précise définissant aussi les fumées, l’acidité et les gouttelettes émises.

Les câbles risque incendie

Il est donc nécessaire aujourd’hui de savoir à quel type de réaction au feu le câble correspond et quels sont les objectifs de sécurité incendie attendus dans une construction.

La classification des câbles permet de choisir quelles seront les contributions lors d’un incendie

Le Règlement Produits de Construction  permet de qualifier un câble et de connaître précisément sa contribution, selon sa nature, à un incendie. Il est donc possible de connaître sa réaction au feu, mais aussi la nature et la quantité de fumée et de gaz émis.

Vous trouverez ainsi ci-dessous un tableau récapitulatif :

Grâce à cette classification plus précise que l’ancien référentiel, il est aujourd’hui possible de choisir un câble en fonction des différents objectifs à atteindre de propagation d’incendie, d’émission de fumée ou de gaz.

Parfois des règlements précisent « d’éviter que les installations électriques ne présentent des risques d’éclosion, de développement et de propagation d’un incendie » 1. Il faut alors rappeler que les gouttelettes sont un vecteur de déclenchement de deuxième foyer, il faut alors choisir un câble ayant un classement d1 qui limite les foyers secondaires. De même, afin de limiter la propagation par les gaz chauds, il est nécessaire de choisir un classement s1.

Certains articles de loi peuvent aussi par exemple préciser :

« Les bâtiments sont implantés, conçus, construits, exploités et entretenus dans l’objectif d’assurer la sécurité des personnes :

En contribuant à éviter l’éclosion d’un incendie ;

En cas d’incendie, en permettant de limiter son développement, sa propagation, ses effets sur les personnes et en facilitant l’intervention des secours. »

Seul un câble Cca -s1, d1, a1 peut alors y répondre. En effet, pour répondre à l’objectif de non propagation de l’incendie, il doit avoir une classe de réaction au feu Cca et un classement d1, pour répondre à l’objectif de limiter les effets sur les personnes, il faut un classement des fumées s1 et un classement de l’acidité a1.

De même, lorsqu’il est précisé dans un règlement ou un arrêté que « l’installation électrique limite les risques d’incendie, limite la propagation du feu et de la fumée, contribue à la sécurité des occupants et à l’intervention des secours » 3, il est également nécessaire de choisir un câble Cca-s1, d1, a1 pour pouvoir répondre à cette exigence.

En conclusion :

Il est impératif d’installer un câble avec un classement de réaction au feu conforme au Règlement Produits de Construction (RPC).

Il faut s’assurer que ce classement permet bien de répondre aux objectifs des textes.

Se limiter à la limitation à la performance au feu du câble n’est pas suffisant, il faut toujours vérifier les critères pour les fumées, les gouttelettes et l’acidité.

1 Arrêté du 25 juin 1980 portant approbation des dispositions générales du règlement de sécurité contre les risques d’incendie et de panique dans les établissements recevant du public (ERP) Article EL1.

2 Ordonnance no 2020-71 du 29 janvier 2020 relative à la réécriture des règles de construction et recodifiant le livre Ier du Code de la construction et de l’habitation Article L. 141-1.

3 Arrêté du 3 août 2016 portant réglementation des installations électriques des bâtiments d’habitation.

Rédaction de l’article : SYCABEL

Votre navigateur est obsolète

Pour accéder à ce site, vous devez mettre à jour votre navigateur