La seule association à but non lucratif engagée pour plus de confort et de bon sens dans l’habitat.

L’éclairage circadien, quand la lumière est source de bien-être

Publié le 27 novembre 2020

L’éclairage circadien est une solution qui permet de reproduire les cycles naturels de la lumière, participant au confort des personnes exposées, notamment dans les lieux de travail intérieurs. À conseiller à vos clients !

Le rythme circadien, du latin « circa » (près de) et « diem » (jour), correspond à un type de rythme biologique d’une période de 24 heures, durant laquelle nous alternons une phase de veille avec une phase de sommeil. Il s’agit de ce qu’on appelle plus communément « l’horloge interne », qui régit notre état, notre énergie, nos humeurs, tout au long de la journée.

Quasiment toutes les fonctions de l’organisme répondent aux cycles circadiens : le cycle éveil/sommeil, la température du corps, la mémoire, la pression artérielle, la production d’hormones, la fréquence cardiaque…

La lumière joue un rôle essentiel dans la régulation de nos différents processus biologiques. Elle aide notre organisme à s’adapter à l’heure de la journée. La présence ou l’absence de lumière influence par exemple notre endormissement ou notre réveil.

Le soir, en l’absence de stimulus lumineux, l’organisme sécrète de la mélatonine (l’hormone du sommeil). Le matin, la lumière du jour augmente la sécrétion du cortisol (hormone du stress), qui participe à notre éveil et à notre concentration. Cette hormone va stimuler la formation de la sérotonine qui  nous permet d’être en forme et performants.

Et si l’alternance entre le jour et la nuit est le facteur le plus déterminant dans la régulation des rythmes circadiens, l’éclairage intérieur a également une importance majeure sur notre horloge biologique.

Une lumière froide (bleue), celle notamment utilisée pour éclairer les écrans de tablettes ou d’iPhone, bloque la production de mélatonine, ce qui aura un effet excitant sur notre organisme, contrairement à une lumière chaude (rouge) qui favorisera la sécrétion de mélatonine et l’endormissement.

La lumière au travail, un gage de confort encore trop négligé

Nous passons environ 80 % de notre temps en espace clos et, en moyenne, huit heures par jour sur notre lieu de travail, où la lumière artificielle ne permet souvent pas de compenser le manque de lumière naturelle et ses bienfaits sur notre organisme. De nombreux bureaux souffrent encore d’un mauvais éclairage qui peut avoir, à terme, des conséquences néfastes sur la santé des personnes et sur leur travail.

D’après une étude réalisée par l’institut de sondage Opinion Matters, 89 % des sondés considèrent en effet que l’éclairage dans leur bureau impacte fortement ou très fortement leur qualité de vie au travail, quand 79 % des personnes interrogées se déclarent insatisfaites de leur éclairage au travail.

Maux de tête, fatigue visuelle, manque de concentration, sont autant de risques pour les personnes au travail lorsque les conditions d’éclairage sont inadaptées à leur confort, ou ne respectent pas les exigences règlementaires en vigueur.

L’éclairage des lieux de travail est encadré depuis août 1983. La règlementation a donné plusieurs textes de référence sur le sujet, rassemblés sur le site : décrets n° 83-721 et n° 83-722 du 2 août 1983, arrêté du 23 octobre 1984, lettre circulaire DRT n° 90/11 du 28 juin 1990, etc.

« Le niveau d’éclairement doit être adapté à la nature et à la précision des travaux à exécuter », d’après le décret n° 83-721 qui fixe des valeurs minimales à respecter pour l’éclairement général.

L’éclairage biodynamique pour accompagner nos cycles circadiens

Pour améliorer le bien-être des personnes en entreprise, l’éclairage biodynamique, ou circadien, est recommandé. Il consiste à recréer la lumière naturelle et ses variations en fonction de l’heure de la journée et de la saison. Plusieurs solutions disponibles aujourd’hui sur le marché permettent d’accompagner les rythmes circadiens grâce à un contrôle intelligent de l’éclairage.

Avoir le bon éclairage au bon moment grâce aux luminaires circadiens permet de booster l’énergie des personnes exposées, et d’améliorer la vigilance, la concentration et les performances au travail. La régulation de l’éclairage se fait en temps réel, avec une teinte de lumière plutôt chaude le matin et le soir, et une teinte froide au milieu de la journée pour favoriser l’attention.

Les luminaires circadiens offrent la possibilité d’un éclairage évolutif, dynamique, pour plus de bien-être au travail, quand l’éclairage traditionnel se contente d’arranger des ambiances lumineuses statiques, qui peuvent perturber les rythmes circadiens.

Pour l’installateur-électricien, cette révolution dans l’éclairage professionnel représente un vaste champ d’opportunités. En plus de valoriser votre rôle de conseil auprès de vos clients, ce type d’intervention renforce la perception qu’ils ont de votre compétence et donne une image novatrice à votre expertise.

Vous l’aurez compris, proposer l’installation de ce type d’éclairage en entreprise présente une réelle valeur ajoutée, pour vos clients tertiaires, mais aussi pour votre activité.

Zoom sur l’éclairage en entreprise

La température de la couleur est définie en degré Kelvin. Les lampes se classent alors en :

  • « teinte chaude » TK < 3300 ° K (lumière chaude) ;
  • « intermédiaire » TK entre 3300° et 5000 ° K (lumière blanche, neutre)
  • « teinte froide » TK > 5000 ° K (lumière très blanche, bleutée) ;

Le lux, quant à lui, caractérise le flux lumineux reçu par unité de surface. Selon l’INRS (Institut National de Recherche et Sécurité), les tâches ne nécessitant pas de perception de détails doivent profiter d’un éclairement de l’ordre de 300 lux, quand celles nécessitant la perception de détails requièrent un éclairement entre 500 et 1 000 lux.

Les normes françaises comme l’AFNOR recommandent ainsi un éclairage moyen de 500 lux dans les bureaux, 425 lux pour l’Association Française de l’Éclairage (AFE) lorsque le travail s’effectue à des postes informatisés.

Votre navigateur est obsolète

Pour accéder à ce site, vous devez mettre à jour votre navigateur