La seule association à but non lucratif engagée pour plus de confort et de bon sens dans l’habitat.

Installation électrique : comment réaliser une saignée ?

Publié le 30 avril 2020

Si la pose en encastré d’une installation électrique a l’avantage d’être esthétique, elle nécessite de mener des travaux plus importants qu’une pose en apparent afin de dissimuler les canalisations à l’intérieur du logement. Promotelec vous explique les règles à suivre pour réaliser les saignées qui vous permettront d’encastrer les canalisations dans les éléments de construction.

Quand les saignées sont-elles permises ?

Encastrer des canalisations dans une saignée creusée à l’intérieur d’un mur ou d’une cloison permet de faire circuler les conducteurs électriques à l’intérieur du logement de manière invisible.

Les règles d’encastrement des canalisations sont définies par la norme NF C 15-100 qui détaille les caractéristiques des installations électriques et les règles de mise en œuvre, pour les installations neuves et celles entièrement rénovées.

L’encastrement des canalisations doit se faire en protégeant les conducteurs dans une gaine électrique. Les conducteurs ne doivent pas occuper plus du tiers d’un conduit afin de faciliter leur passage. Consultez notre article : Combien de conducteurs peut-on mettre dans un conduit ?

Les saignées sont interdites dans les éléments de gros œuvre porteurs (murs en béton, poteaux, poutres, éléments précontraints, planchers, etc.). Elles sont néanmoins autorisées lorsqu’il s’agit de murs porteurs en éléments de petite maçonnerie de petits éléments : briques de terre cuite, blocs pleins ou creux en béton, pierre reconstituée ou naturelle.

Il est également possible de creuser des saignées dans des murs non porteurs, des cloisons de distribution et doublage.

Quel parcours suivre pour réaliser une saignée d’encastrement ?

Plusieurs règles sont à appliquer lorsqu’on pose des câbles dans une saignée après réalisation de la cloison :

  • Les saignées obliques sont interdites.
  • La taille de la saignée doit être adaptée à la taille de la gaine encastrée, en prenant en compte le jeu nécessaire à prévoir pour le rebouchage (4 mm).
  • Les saignées horizontales ne doivent concerner qu’une seule face de la cloison. Elles peuvent mesurer jusqu’à 50 cm de part et d’autre d’un angle de mur, et jusqu’à 100 cm de part et d’autre d’une autre saignée verticale. Les saignées au-dessus d’une porte ou d’une fenêtre ne sont pas autorisées.
  • Les saignées verticales ne peuvent être réalisées qu’à partir de 80 cm à partir du plafond ou 130 cm à partir du niveau fini du sol.
  • Il est obligatoire de laisser une distance de 1,60 m entre deux saignées horizontales.
  • Les saignées verticales doivent être situées à une distance minimum de 20 cm par rapport à l’angle du mur.

Source : L’Officiel de l’électricité 1 : Installations électriques des bâtiments d’habitation neufs - Promotelec

Quelles profondeurs respecter  pour réaliser une saignée ?

Le tableau suivant donne le diamètre maximal des conduits pouvant être noyés dans les cloisons non porteuses d’épaisseur finie ≤ 120 mm.

Votre navigateur est obsolète

Pour accéder à ce site, vous devez mettre à jour votre navigateur