La seule association à but non lucratif engagée pour plus de confort et de bon sens dans l’habitat.

Électriciens : évaluez vos connaissances du risque électrique !

Publié le 20 octobre 2021

L’Organisme Professionnel de Prévention du Bâtiment et des Travaux Publics (OPPBTP) vient de lancer un nouvel outil accessible gratuitement en ligne, sur smartphone, tablette ou ordinateur, pour accompagner les électriciens à mesurer leur connaissance vis-à-vis du risque électrique. L’outil est destiné aux salariés déjà formés et titulaires d’une habilitation électrique.

L’habilitation électrique en question

Le nouvel outil proposé l’OPPBTP vise à répondre à deux objectifs :

>> Identifier le plus tôt possible les besoins des salariés ; le cas échéant, permettre l’adaptation des formations de recyclage aux besoins réels des électriciens (sur la partie théorique) ;

>> Faciliter la traçabilité de leurs habilitations.

Depuis 2012, les professionnels doivent obligatoirement être habilités par leur employeur pour être autorisés à intervenir sur les installations électriques ou dans leur voisinage, rappelle l’OPPBTP dans un communiqué.

L’habilitation est attribuée à l’issue d’une formation associant les connaissances théoriques et pratiques. Elle est encadrée par la réglementation et complétée par la norme NF C 18-510 (définissant le référentiel des connaissances et recommandant de s’assurer du maintien de celles-ci au moyen d’une formation de recyclage tous les 3 ans). Aussi balisées soient-elles, ces formations présentent néanmoins certaines limites.

« Le retour d’expérience des professionnels a mis en évidence que ces formations de recyclage ne tiennent que rarement compte des acquis du salarié. Elles sont bien trop souvent centrées sur la partie théorique avec peu de pratique. Par ailleurs, il incombe à l’employeur, responsable de la santé et de la sécurité de ses salariés, de veiller au respect de cette réglementation pour l’ensemble de ses effectifs. Pour autant, aucun outil partagé ne permettait à ce jour d’assurer efficacement ce suivi », explique l’organisme.

Plusieurs centaines de questions pour évaluer les connaissances des électriciens

L’OPPBTP a été sollicité par la filière électrique afin de répondre à ces manques et d’aider les employeurs et salariés à faciliter la mise en place de cette démarche obligatoire. Cette mission a été l’occasion pour l’organisme de s’associer aux principaux acteurs du secteur électrique pour développer ce nouvel outil : CAPEB UNA 3E, FFIE, SERCE, SCOP BTP.

En quoi consiste l’outil ?

L’outil propose plusieurs centaines de questions, toutes illustrées et qualifiées avec l’aide de la profession et des experts de la Commission AFNOR U21 « Prévention des accidents d’origine électrique », l’ISFME et l’éducation nationale.

« Selon les périodicités définies par l’employeur, chaque électricien passe une évaluation comportant une série de questions, générée aléatoirement, selon son niveau d’habilitation et son environnement de travail », précise l’OPPBTP.

Pour attester de son niveau de connaissance du risque électrique et être dispensé de la partie théorique de la formation de recyclage, l’électricien doit avoir un taux de réussite aux questions de 75 % minimum et être capable de répondre correctement à l’ensemble des questions fondamentales de l’outil.

Pour améliorer la traçabilité de l’habilitation

L’OPPBTP explique enfin que l’objectif de l’outil est aussi de faciliter la gestion des habilitations pour les employeurs.

Depuis leur espace personnel sur preventionbtp.fr, ils peuvent renseigner les informations relatives à leurs salariés, leur niveau d’habilitation, leur environnement de travail. Il est possible de générer des évaluations et des rappels tous les un à trois ans afin de suivre la périodicité préconisée du recyclage. Lorsque le salarié passe son évaluation, l’employeur en est informé et peut accéder à l’ensemble des résultats afin d’échanger avec lui sur les éventuels points de vigilance.

>> Pour plus d’informations : www.preventionbtp.fr

 

Votre navigateur est obsolète

Pour accéder à ce site, vous devez mettre à jour votre navigateur