La seule association à but non lucratif engagée pour plus de confort et de bon sens dans l’habitat.

Efficacité énergétique : le SERCE lance 6 nouvelles qualifications

Publié le 28 mai 2019

Les entreprises adhérentes du SERCE ont désormais la possibilité de qualifier leur niveau de technicité sur des domaines comme l’éclairage public, la maintenance des bâtiments ou encore leur capacité à réaliser des contrats de performance énergétique.

Les dernières qualifications du SERCE sont le résultat d’un travail mené par deux de ses commissions, la commission « Transition énergétique et numérique des bâtiments » et la commission « Qualification », associées dans ce projet pour proposer une nomenclature inédite et adaptée aux besoins des professionnels. Une première pour le SERCE qui n’avait jusqu’ici aucune qualification dédiée à l’efficacité énergétique dans son catalogue de près de 100 références.

Quelles sont les nouvelles qualifications ?

  • Installation CVC - Eau chaude sanitaire (ECS)
  • Installation d'éclairage
  • Pilotage des installations - exploitation des données - comptage - objets connectés
  • Efficacité énergétique liée aux process industriels (salles informatiques, agro-alimentaire, sidérurgie, chimie, santé, etc.)
  • Maintenance dans les bâtiments performants (bâtiments à énergie positive (BEPOS), Effinergie+, BREAM very good/excellent, HQE bâtiment tertiaire label BBC/HPE/THPE)
  • Contrats de performance énergétique (CPE).

Comment s’y prendre ?

Pour obtenir l’une de ces qualifications, le professionnel doit transmettre au SERCE un dossier regroupant l’ensemble des éléments attestant ses capacités techniques en matière de travaux d’efficacité énergétique.

Le SERCE précise sur son site la liste des pièces à fournir, parmi lesquelles on retrouve notamment :

  • les moyens d’exécution en personnel ainsi que sa formation et sa répartition par secteurs professionnels et par catégories : responsables d'affaires, bureaux d'études et opérationnels de terrain ;
  • les moyens d'exécution en matériel ;
  • les certifications, qualifications et agréments ;
  • les chiffres d'affaires des deux dernières années ;
  • les certificats de capacité délivrés par les maîtres d'ouvrage ou maîtres d’œuvre.

La durée de validité des qualifications est de quatre ans.

Pourquoi se qualifier ?

Pour un professionnel du bâtiment, la qualification permet de garantir son savoir-faire sur un domaine précis. C’est à la fois une garantie de compétences qui permet de se positionner sur certains projets, mais aussi un argument de communication qui vous donnera la possibilité de mettre en valeur votre expertise sur une activité donnée pour rassurer les donneurs d’ordre quant à la qualité de vos interventions.

>> Pour avoir plus d’informations sur ces nouvelles qualifications et consulter l’ensemble de la nomenclature disponible, rendez-vous sur www.serce.fr.

Votre navigateur est obsolète

Pour accéder à ce site, vous devez mettre à jour votre navigateur