La seule association à but non lucratif engagée pour plus de confort et de bon sens dans l’habitat.

Éclairage : dans quel cas peut-on utiliser une douille à la place d’un dispositif de connexion de luminaire (DCL) ?

Publié le 05 septembre 2018

Dans le cadre d’une construction ou d’une rénovation totale, la règlementation impose l’installation d’un boîtier de connexion DCL (dispositif de connexion de luminaire) pour permettre l’alimentation d’un point d’éclairage. Cependant, certaines situations rendent difficile une telle configuration et l’utilisation d’une douille est alors autorisée. Promotelec vous explique à quel moment se passer du DCL.

Un foyer lumineux par pièce avec boîte de connexion

La norme NFC 15-100 impose l’installation, encastré au plafond, d’au moins un point d’éclairage dans chacune des pièces principales d’un logement. L’alimentation de ces points d’éclairage doit passer par la mise en place d’un boîtier de connexion en terminaison des canalisations de circuits dédiées.

La réglementation exige également qu’une boîte de connexion prévue pour alimenter un luminaire doit être équipée d’un socle DCL (dispositif de connexion de luminaire).

Règle d’installation

La boîte de connexion doit être fixée dans un plafond et conçue spécialement pour soutenir le luminaire, soit une charge d’au moins 25 kg. La suspension de cette charge nécessite que la boîte en question soit fixée à la structure du bâtiment.

Seulement, il n’est pas toujours possible d’utiliser un DCL, notamment lors d’un chantier quand la pose d’un éclairage provisoire est privilégiée à celle d’un éclairage définitif car plus pratique.

Des dérogations à l’emploi d’une boîte de connexion avec DCL pour assurer l’éclairage sont aussi prévues dans les cas suivants :

  • la boîte de connexion est incorporée au luminaire ou à son bloc d’alimentation ;
  • la conception ou l’architecture du luminaire ou de son bloc d'alimentation ne permettent pas d'inclure une boîte de connexion (exemple : spots).
  • le choix du matériau support utilisé empêche d’y incorporer une boîte de connexion ;
  • l’alimentation de l’éclairage est réalisée de manière apparente.

Douille : mode d’emploi

Si les deux premières dispositions permettent d’envisager un luminaire posé, les deux suivantes autorisent l’utilisation d’une douille dans l’attente de l’éclairage définitif afin d’éprouver l’installation électrique en réalisant les tests nécessaires à son bon fonctionnement.

La douille doit alors être conforme à la norme NF EN 61184 lorsqu’il s’agit d’une douille à baïonnette pour lampe à culot B22 ou conforme à la norme NF EN 60238 pour une douille à vis E27.

La douille doit être obligatoirement dotée d’une coiffe règlementaire.

>> Pour avoir davantage d’informations sur les équipements minimaux à prévoir dans un logement, consulter nos articles :

Votre navigateur est obsolète

Pour accéder à ce site, vous devez mettre à jour votre navigateur