La seule association à but non lucratif engagée pour plus de confort et de bon sens dans l’habitat.

Cuisine : quelles sont les règles pour l’installation électrique ?

Publié le 14 janvier 2019

Section de câbles, socles de prises de courant, tableau de commande … Promotelec vous dit tout ce qu’il faut savoir pour réussir l’installation électrique d’une cuisine.

Garantir confort et sécurité dans l’usage de la pièce

C’est l’endroit de la maison préféré des Français, juste avant le salon, selon un récent sondage Opinionway. Celui dans lequel chacun aime passer le plus temps pour parler avec sa famille ou ses amis et se détendre. La cuisine est un lieu de vie stratégique où confort et sécurité doivent faire bon ménage pour assurer aux occupants un environnement agréable et pratique, un espace où il est possible d’utiliser de nombreux appareils électriques sans danger.

L’installation électrique d’une cuisine est régie par la norme NF C 15-100 qui impose l’installation d’au moins six socles de prises de courant minimum non spécialisés, dont l’alimentation doit être assurée par un circuit dédié. Chaque prise compte pour une. Un bloc de deux prises juxtaposées comptera donc pour deux prises.

Quatre des six prises minimales doivent être placées sur le plan de travail. Pour les cuisines dont la surface est inférieure à 4 m2, trois prises sont acceptées au-dessus du plan de travail.

L’alimentation s’effectue avec des conducteurs en cuivre présentant une section minimale de 2,5 mm2.  Si la pièce dispose d’un îlot central, le recours à un plot ou à une crédence solidaire de l’îlot pour concentrer la pose des socles de prises de courant est autorisé.

Les socles de prises de courant doivent être installés à 5 cm de hauteur minimum du sol ou du plan de travail, selon leur emplacement.

La règlementation interdit par ailleurs l’installation de ces équipements au-dessus des bacs d’évier, des feux et des plaques de cuisson. Dans le cas où la cuisine dispose d’une hotte, la pose d’une prise complémentaire est acceptée sur ces périmètres à condition qu’elle soit exclusivement prévue pour alimenter la hotte en question.

Concernant les éventuelles prises de courant complémentaires, celles-ci ne peuvent être alimentées par le circuit dédié aux six prises de base de l’installation. Leur alimentation peut alors s’effectuer via un circuit de prises de courant situé à l’extérieur de la cuisine  ou sur un nouveau circuit si les autres sont complets.

Les prises de courant spécialisées (lave-vaisselle, four, plaque de cuisson, etc.) doivent avoir leur propre circuit et protection par disjoncteur. Pour la plaque de cuisson, il s’agira d’un câblage de la sortie de câble 32A en 6² et d’un disjoncteur de 32A.

Pour plus de flexibilité

Afin de gagner de la souplesse dans l’utilisation de la cuisine et profiter pleinement de la pièce sans trop souffrir des contraintes de construction ou d’installation électrique, Promotelec recommande notamment  l’emploi de goulottes plastiques qui faciliteront le passage des câbles d’alimentation.

L’utilisation d’un petit tableau de commande placé dans la cuisine est également conseillée. Son alimentation est assurée à partir du tableau de répartition grâce à une canalisation d’au moins 10 mm2 qui doit être protégée par un disjoncteur divisionnaire de 32 A. Le tableau peut être placé dans un placard dès lors que ce dernier est aéré régulièrement et que son accès est bien dégagé.

Pour avoir davantage d’informations sur ce type d’installation, nous vous invitons à vous procurer l’ouvrage de Promotelec intitulé «L'Officiel de l'Électricité - Installations électriques des bâtiments d'habitation neufs  » de la collection L’Officiel de l’Électricité à l’adresse suivante :

http://www.promotelec-services.com/librairie/produit/336-l-officiel-de-l-electricite-installations-electriques-des-batiments-d-habitation-neufs.html

Votre navigateur est obsolète

Pour accéder à ce site, vous devez mettre à jour votre navigateur