La seule association à but non lucratif engagée pour plus de confort et de bon sens dans l’habitat.

Comment profiter des CEE avec le chauffage électrique ?

Publié le 30 janvier 2020

Les certificats d’économies d’énergie (CEE) permettent aux porteurs de projets ayant réalisé des travaux d’efficacité énergétique dans leur logement, de se faire rembourser une partie des frais engagés. Parmi les opérations éligibles au dispositif, le remplacement du chauffage électrique fait partie des interventions les plus couramment réalisées par l’électricien. Pour vous aider à comprendre le fonctionnement des CEE et à conseiller au mieux vos clients sur ce dispositif, Promotelec vous explique comment bénéficier de la prime « Coup de pouce chauffage » d’EDF.

Lancé en 2006 par le gouvernement, le dispositif des certificats d’énergie s’est rapidement imposé comme l’une des principales aides financières à la rénovation énergétique des bâtiments. Prolongée récemment jusqu’au 31 décembre 2021, la quatrième période des CEE impose aux fournisseurs d’énergie, appelés les « obligés », un volume d’économies d’énergie fixé à 2.133 TWh Cumac.

Pour satisfaire ces exigences, les obligés s’organisent et proposent des offres permettant de valoriser certaines opérations prévues par le mécanisme CEE. Ces offres sont intéressantes pour l’électricien car elles lui permettent d’orienter ses conseils clients vers une direction à la fois attractive sur le plan énergétique, mais aussi économique, puisqu’elles font baisser la facture des travaux.

C’est dans le cadre des offres « Coup de pouce », lancées par le gouvernement début 2019, qu’EDF propose depuis l’année dernière son offre dédiée au chauffage pour encourager les ménages à remplacer leur équipement par des produits plus performants énergétiquement.

À qui s’adresse la prime ?

Tous les ménages peuvent bénéficier de l’offre « Coup de pouce chauffage » pour des opérations réalisées jusqu’au 31 décembre 2020.

Quelles sont les opérations éligibles au dispositif ?

-> Remplacement d’une chaudière individuelle au fioul, charbon, ou gaz, autre qu’à condensation, par :

  • une pompe à chaleur air/eau, eau/eau ;
  • une pompe à chaleur hybride ;
  • une chaudière biomasse ;
  • un système solaire combiné ;
  • une chaudière gaz à très haute performance énergétique.

-> Remplacement d’un chauffage principalement au charbon (hors chaudière) par :

  • une poêle à bois label flamme verte 7* ;

-> Remplacement d’un émetteur électrique fixe à régulation électromécanique et à sortie d’air par :

  • un émetteur électrique à régulation électronique à fonctions avancées labellisé NF Électricité performance 3* œil.

Remplacement d’un émetteur électrique : les caractéristiques demandées

Pour être éligible, l’émetteur électrique à régulation électronique doit posséder les fonctions suivantes :

  • régulation ayant une amplitude inférieure à 0,3 K et une dérive inférieure à 1 K ;
  • détection automatique et intégrée à l’appareil de l’ouverture d’une fenêtre par passage en mode « arrêt chauffage » ou « hors-gel » ;
  • détection automatique d’absence par réduction d’allure et passage progressif jusqu’au mode « éco » ;
  • indication de surconsommation par information visuelle du consommateur ayant a minima 3 niveaux de consommation basée sur la température de consigne.

>> Pour avoir davantage d’informations sur ces exigences techniques, consultez la fiche d’opération standardisée BAR-TH-158, téléchargeable ici.

À combien s’élève le montant de la prime ?

Dans le cas d’un remplacement d’une chaudière individuelle par une PAC, le montant de la prime attribuée par EDF aux ménages précaires peut aller jusqu’à 5.500 euros. Pour les autres ménages, le montant va jusqu’à 3.500 euros.

Concernant le remplacement d’un émetteur électrique, la prime s’élève à 130 euros par unité lorsqu’elle est versée à des ménages précaires, et à 60 euros pour les autres ménages.

Comment effectuer une demande de CEE ?

La demande de CEE doit être effectuée par le client particulier sur le site www.prime-energie-edf.fr. L’inscription sur le site doit être effectuée avant la signature du devis. La demande sera automatiquement refusée si les travaux sont initiés avant cette inscription.

Un fois le demandeur inscrit, il remplit son dossier en ligne qui regroupe l’ensemble des factures concernées. Il reçoit ensuite un mail avec une estimation du montant de la prime.

Le professionnel engagé pour réaliser l’opération doit être qualifié RGE (Reconnu garant de l’environnement) et être partenaire d’EDF.

>> Pour plus d’informations, rendez-vous sur www.prime-energie-edf.fr.

Avis d’expert : Gilles Mailet, Directeur d’AGELEC, société spécialisée dans les domaines de l'électricité, chauffage, énergies renouvelables, et plomberie www.agelec-maineetloire.fr

Les CEE sont-ils bien connus des installateurs ?

Je ne suis pas certain, mais pour les adhérents CAPEB, l’information est relayée dans l’ensemble des départements. De plus, plusieurs partenariats ont été engagés avec différents obligés et la CAPEB.

Quels avantages présentent-ils pour l’électricien ?

Cela représente un gage de qualité et surtout un formidable levier pour transformer le devis auprès du client.

Lorsque vous intervenez pour remplacer un radiateur, les CEE orientent-ils votre intervention ? Le choix des équipements ?

Oui, cela permet au client de pouvoir investir dans des émetteurs plus performants. Meilleur confort, des économies certaines et un choix très souvent plus esthétique.

Votre navigateur est obsolète

Pour accéder à ce site, vous devez mettre à jour votre navigateur