La seule association à but non lucratif engagée pour plus de confort et de bon sens dans l’habitat.

Comment poser un câble électrique ?

Publié le 30 juillet 2020

Après avoir déchiffré pour vous la dénomination des câbles le mois dernier, Promotelec s’intéresse aujourd’hui à un nouvel élément essentiel de l’installation électrique : le mode de pose des câbles et conducteurs électriques.

Le mode de pose correspond à la technique employée pour fixer une canalisation électrique sur son support.

Chaque mode de pose présente un facteur de correction qui permet de calculer la section de câble et la chute de tension.

Tableau NF C 15-100 codifie les modes de pose

Chaque mode de pose est désigné par deux chiffres, le premier correspondant à la classe et le deuxième aux différentes variantes dans une même classe.

Le mode de pose est choisi en fonction du matériel utilisé et de l’environnement dans lequel les canalisations électriques vont être installées.

Le tableau suivant permet d’en savoir plus sur le mode de pose en fonction du choix des canalisations.

Pose sous conduits

Les conducteurs et les câbles sont placés dans des conduits qui leur garantissent ainsi une protection continue supplémentaire. Il peut s’agir, par exemple, de conduits isolés dans des gaines noyées dans les parois (murs et planchers), ou encore de câbles mono ou multiconducteurs mis en œuvre dans des conduits en montage apparent.

>> Pour connaître le nombre de conducteurs que vous pouvez passer dans un conduit, consultez notre article Combien de conducteurs peut-on mettre dans un conduit ?

Les conduits métalliques sont réservés aux câbles présentant une isolation de la classe II. Les conducteurs isolés sont interdits dans ce type de conduit.

Pose à l’air libre

Les câbles sont posés en apparent à l’air libre, soit par fixation directe sur les parois (murs ou plafonds) avec des colliers ou des attaches, soit sur des chemins de câbles ou des tablettes.

Pour les fixations directes, le rayon de courbure du câble doit être au moins égal à :

  • 6 fois le diamètre extérieur du câble pour les câbles rigides non armés ;
  • 8 fois pour les câbles rigides armés ;
  • 10 fois pour les câbles résistants au feu.

Sur un parcours horizontal, la distance entre deux points de fixation doit être de :

  • 40 cm pour les câbles sans revêtement métallique ;
  • 75 cm pour les câbles armés.

Sur parcours vertical, ces valeurs peuvent être augmentées d’un mètre.

En cas de croisement de canalisations, une distance de 3 cm est à respecter entre les surfaces extérieures des deux canalisations.

Quant aux chemins de câbles ou tablettes, ils doivent être placés au moins tous les mètres.

Pose sous goulottes

Il peut s’agir par exemple de conducteurs isolés dans des goulottes fixées aux parois, ou de câbles mono ou multi conducteurs encastrés dans des parois ou planchers. Les goulottes peuvent également être suspendues.

Les conducteurs isolés sont autorisés dans les goulottes à condition qu’elles soient dotées d’un couvercle pouvant être retiré avec un simple outil.

Les goulottes doivent posséder les indices de protection adaptés leur permettant de supporter leur environnement.

Pose dans le vide de construction

>> Pour toutes les informations sur les règles d’installation électrique dans les vides de construction, consultez notre article « Vide de construction, vide sanitaire : quelles sont les règles pour passer les câbles électriques ? »

Pose en enterré

La pose en enterré doit se faire en respectant certaines règles concernant la profondeur de la gaine enterrée, le matériel utilisé et le croisement des canalisations.

Profondeur : les canalisations doivent être enterrées à au moins :

  • 50 cm du sol pour les aires piétonnières ;
  • 85 cm du sol pour les aires carrossables et sous les trottoirs.

Matériel : les conducteurs isolés sous conduit ne sont pas autorisés.
Peuvent être utilisés les câbles électriques U 1000 R2V ou U 1000 AR2V ou FRN 05-VV-U posé dans une gaine TPC (tube pour canalisations).

Les câbles U 1000 RGPFV ou U 1000 RVFV peuvent être utilisés lorsqu’ils sont enterrés dans les terrains inondables.

La réglementation impose de signaliser les circuits enterrés par un dispositif « avertisseur » de couleur rouge, situé à 20 centimètres du niveau du sol et sur toute la longueur du câble.

Croisement de deux canalisations : les deux canalisations doivent être distantes de 20 cm.

Pose en encastrement direct

>> Pour savoir comment encastrer des canalisations, consultez notre article Installation électrique : comment réaliser une saignée ?

Pose en caniveau

Les câbles unipolaires ou multipolaires sont autorisés, tout comme les conducteurs isolés posés dans des conduits.

Dans le cas où le caniveau serait inondable, les câbles et conducteurs doivent être étanches.

>> Pour plus d’informations sur les modes de pose des câbles et conducteurs électriques, consultez L’Officiel de l’Électricité — Installations électriques des bâtiments neufs

Votre navigateur est obsolète

Pour accéder à ce site, vous devez mettre à jour votre navigateur