La seule association à but non lucratif engagée pour plus de confort et de bon sens dans l’habitat.

Changement d’un tableau électrique : attention aux défauts d’isolement !

Publié le 11 mars 2021

Il est nécessaire de remplacer un tableau électrique lorsque ce dernier est ancien et ne permet pas de garantir la sécurité de l’installation électrique et le bon fonctionnement des équipements. Cette étape doit être l’occasion pour l’installateur-électricien de faire la chasse aux défauts d’isolement qui altèrent la qualité de l’installation. Promotelec vous explique les règles à suivre pour réussir votre intervention.

Au moins 1 interrupteur différentiel 30mA

En France, deux tiers des installations électriques de plus de 15 ans ne respectent pas au moins un des six points de sécurité réglementaires, la moitié d’entre elles présente notamment des appareils vétustes.

Ces anomalies peuvent être à l’origine d’accidents graves. Chaque année, le pays compte en effet 50 000 incendies d’habitation de source électrique. 3 000 personnes sont victimes d’électrisation, phénomène correspondant au passage du courant électrique dans le corps, pouvant causer des blessures plus ou moins graves (brûlures), et environ 40 personnes meurent suite à une électrocution*.

Lorsque l’on souhaite rénover une installation électrique afin de sécuriser son logement, il est souvent judicieux d’envisager le changement du tableau électrique quand ce dernier apparaît comme étant vétuste.

Dans le cas où le tableau électrique ne serait pas doté d’un interrupteur différentiel 30mA, l’installation électrique peut faire l’objet d’un défaut d’isolement, c’est-à-dire une fuite de courant vers la terre, ce qui représente un véritable danger pour les résidents.

Il est donc impératif de prévoir au moins un interrupteur différentiel 30mA, voire plusieurs, pour protéger l’installation.

Neutre commun : risque de déclenchement

Avant de placer l’interrupteur différentiel dans le tableau électrique, il est important de vérifier si l’installation électrique présente des défauts d’isolement, et le cas échéant, les supprimer.

Dans le cas où ces défauts d’isolement ne seraient pas résolus, le différentiel déclenchera. La plage de déclenchement d’un différentiel 30mA se situe entre 15mA et 30mA.

Les causes de ces défauts d’isolement peuvent être variées : humidité, rongeurs, câbles défectueux, etc.

Au moment d’installer un nouveau tableau électrique, équipé de plusieurs interrupteurs différentiels, il est également nécessaire de s’assurer qu’aucun neutre situé en aval des circuits électriques n’est commun à deux différentiels, car cela peut provoquer le déclenchement des différentiels en question.

Dans certaines installations, il est possible que le neutre d’un circuit éclairage ou d’une prise de courant soit repris sous le circuit divisionnaire d’un disjoncteur protégé par un différentiel, et que la phase soit reprise sur un second disjoncteur divisionnaire protégé par un autre différentiel.

Cette situation fait également déclencher les différentiels, l’erreur provenant généralement d’un problème de raccordement dans les boites de dérivations.

* Source : ONSE (Observatoire national de la sécurité électrique)

Votre navigateur est obsolète

Pour accéder à ce site, vous devez mettre à jour votre navigateur