La seule association à but non lucratif engagée pour plus de confort et de bon sens dans l’habitat.

Comment cacher des canalisations après construction ?

Publié le 19 décembre 2017 - Modifié le 19 décembre 2017

Dans un logement existant, l’occupant peut souhaiter, par souci esthétique, ne pas avoir recours aux goulottes ou aux plinthes lors de la mise en place d’une nouvelle installation électrique. Ce cas de figure oblige alors l’installateur à considérer des solutions alternatives afin de dissimuler ces canalisations dans les éléments de construction. Une situation qui peut se présenter lors d’une rénovation totale de l’installation électrique, d’une modification de commande d’éclairage ou encore au moment d’ajouter des emplacements de prises de courant.

L’incorporation des canalisations dans les éléments de construction est une pratique règlementée par le guide UTE C 15-520, qui interdit notamment les saignées faites après construction dans les murs porteurs en béton, qu’elles soient réalisées de manière verticale ou horizontale.

Face à un client qui souhaite refaire l’installation électrique de son logement mais qui ne veut pas de goulotte ou de plinthe, vous pouvez alors lui proposer plusieurs techniques qui permettront de cacher les gaines en garantissant des murs et des plafonds propres.

La pose d’une goulotte au-dessus de la plinthe initiale

La pièce dans laquelle vous intervenez dispose de trois murs en carreaux de plâtre et d’un mur en béton ? Dans ce cas, si votre client ne veut pas d’un faux plafond afin de ne pas perdre d’espace, il est possible de réaliser des tranchées dans les trois murs en carreaux de plâtre et de positionner une goulotte juste au-dessus de la plinthe apposée sur le mur en béton afin de passer les fils ou les câbles électriques jusqu’aux prises souhaitées.

La pose d’une plinthe en PVC

Les logements datant des années 70 ont souvent des plinthes en bois dans lesquelles il est interdit de faire passer des fils ou des câbles électriques. Si vous intervenez dans ce type d’habitation mais que le client ne désire ni de faux plafond, ni de doublage de mur, vous pouvez lui proposer de remplacer l’ensemble des plinthes en bois par un modèle de plinthes en PVC plus esthétique et solide.

Il vous suffit alors d’effectuer des tranchées autour de l’encadrement des portes afin de passer les gaines jusqu’à l’autre plinthe. Si le mur de l’encadrement de porte est en béton, vous pouvez proposer à votre client de mettre une goulotte autour de l’encadrement de porte pour rejoindre l’autre plinthe en PVC.

Mettre un faux plafond

Il est possible de réaliser des saignées dans les murs en carreaux de plâtre ou dans la maçonnerie de petits éléments (briques de terre cuite, blocs en béton de granulats courants ou légers, pierre naturelle…), seulement ces travaux ont un certain coût.

Moins chère, la pause d’un faux plafond peut être une solution à envisager pour éviter les tranchées horizontales. On installe alors des rails tout autour des murs ou sur le plafond, à 3 cm environ en dessous du plafond, des rails sur lesquels seront disposées des plaques de BA13. Les gaines peuvent alors être placées entre le plafond et les rails.

Attention : cette technique reste tout de même une solution onéreuse qui implique l’intervention d’un plaquiste et d’un peintre.

Doubler le mur

En choisissant cette option, les gaines dans lesquelles vous glissez les fils ou les câbles électriques sont laissées apparentes le long du mur en béton. Un plaquiste intervient ensuite pour positionner des plaques de BA13 à 3 cm environ du mur, cela afin de recouvrir les gaines.

Attention : solution onéreuse car elle nécessite l’intervention d’un plaquiste, d’un menuisier pour les ouvrants extérieurs, d’un peintre ou encore d’un carreleur pour les plinthes. Elle cause également une perte de surface habitable.

Erreurs à ne pas commettre

Si les saignées sont autorisées sur les murs non porteurs, il est tout de même interdit de les réaliser au milieu du mur : l’occupant peut vouloir accrocher des tableaux ou autre à l’endroit où sont disposées les gaines.
Il est également interdit d’effectuer des saignées à l’angle des murs, un espace fréquemment utilisé pour la pose d’étagère ou d’armoire. Il est alors conseillé de respecter au moins 1 mètre de distance vis-à-vis des angles avant de réaliser une tranchée.

Pour plus d’informations, n’hésitez pas à consulter «L’Officiel de l’électricité n°1 » afin d’en savoir plus sur les règles de mode de pose à respecter : Partie 1 « Disposition générales »/chapitre 7 « Canalisations et modes de pose », page 59 à 62.

Par mail
Nos coordonnées

Association Promotelec, Tour Chantecoq,
5 rue Chantecoq
92808 PUTEAUX CEDEX

Vous êtes journaliste, contactez :
Luce Jolivet / Tél. 01 41 97 42 41
luce.jolivet@promotelec.com

Votre navigateur est obsolète

Pour accéder à ce site, vous devez mettre à jour votre navigateur