La seule association à but non lucratif engagée pour plus de confort et de bon sens dans l’habitat.

Application de la technologie de désinfection des bâtiments par la lumière UV-C dans le cadre du Stop COVID

Publié le 05 mai 2021

La désinfection des lieux publics et des lieux de travail par la lumière UV-C contribue à la protection des personnes contre la COVID-19. Elle est également efficace sur d’autres virus et bactéries. Promotelec vous explique comment fonctionne cette technologie.

Peu connue des acteurs publics ou privés, et jusqu’alors réservée à quelques applications industrielles, ou à des domaines ciblés, comme la désinfection de l’eau des piscines, la désinfection par la lumière UV-C s’impose désormais comme une nécessité dans les bâtiments et infrastructures, quelles que soient leur taille et leur activité.

Avec plus de 100 000 morts, la France est un des pays les plus touchés en Europe par la Covid19 (après le Royaume Uni et l’Italie). Face à la maladie, le temps presse et cette technologie fait partie des avancées qui peuvent participer à un retour rapide à la vie normale.

Qu’est-ce qu’une lumière UV-C ?

La lumière UV-C correspond à la longueur d’onde comprise entre 100 à 280 nm. Ces rayons UV, qui délivrent le plus d’énergie, sont invisibles à l’œil humain.

La source de lumière UV-C peut être délivrée par différents types de systèmes sur le marché : éclairage traditionnel ou en Power over Ethernet (PoE), éclairage couplé avec aspiration et filtrage d’air, système avec remontées de données numériques… Ces technologies sont basées sur des standards maîtrisés et rapides à déployer.

Quelles conséquences sur la matière éclairée ?

 La désinfection par la lumière peut contribuer, grâce aux propriétés germicides et antivirales des sources de lumière UV-C, à lutter efficacement contre cette pandémie qui nous affecte tous et paralyse notre économie. En agissant directement sur la chaîne ADN des virus et des bactéries, la lumière UV-C réduit le risque en quelques heures d’éclairage seulement.

Le principe consiste, par exemple, à activer la désinfection de l’établissement toutes les nuits pour une efficacité sanitaire optimale, ou suivant un planning préprogrammé pour activer les sources aux horaires choisis.

Cette désinfection repose sur le phénomène chimique (désordres chimiques internes) que cette exposition par lumière UV-C va créer, et qui va désinfecter l’air, l’eau et les surfaces, car, comme tous les organismes vivants, les bactéries et les virus sont sensibles aux UV-C.

On parle ainsi de l’effet germicide du rayonnement UV-C qui a la propriété d’affecter l’ADN ou l’ARN des micro-organismes lorsque la dose d’énergie appliquée est suffisante.

Au-delà de la COVID 19, la désinfection UV-C apporte une solution sur le long terme pour toutes les épidémies, dont les grippes, gastro-entérites ou maladies nosocomiales. Son action sur les bactéries et virus est étendue.

lumière UV-C

Solution de désinfection par UV-C - © BOUGUIN ÉLECTRICITÉ (Yvelines)

Points de vigilance à respecter :

Une exposition prolongée peut entraîner des irritations sur les parties du corps exposées, et présenter un risque pour l’œil. À forte dose, ces rayonnements peuvent donc être dangereux et il faut savoir s’en protéger.

Pour surmonter ces problèmes, l’éclairage des zones à traiter doit se faire en l’absence et hors de portée de tout être humain ou animal, et plus largement de toute matière organique. L’installation d’éclairage par la lumière UV-C doit ainsi être équipée de plusieurs détecteurs de puissance garantissant notamment l’absence totale de rayonnement UV-C en présence de personnes, d’animaux domestiques ou d’élevage. En mesure complémentaire, l’éclairage peut être couplé à la détection intrusion.

Applications de la désinfection par la lumière UV-C et types de technologies :

La désinfection par la lumière UV-C est utilisée de manière industrielle principalement pour l’eau, l’agroalimentaire et les sites sensibles tels que les blocs opératoires. Elle est aussi utilisée dans le traitement de l’eau des piscines.

Sur le marché, il existe plusieurs types de technologies, parmi lesquelles :

  • Les éclairages combinés avec un système de désinfection ;
  • Le remplacement ou le complément de sources, mais qui ne doit en aucun cas dégrader les conditions d’éclairement des locaux ni les exposer aux rayonnements UV-C ;
  • Les sources additionnelles sur infrastructure PoE.

Avantages de la technologie :

Tout aussi efficace que la désinfection chimique (99,9 % d’efficacité) elle dispose d’un triple avantage :

  • Elle n’entraîne aucune consommation de produits chimiques, et elle n’expose donc pas les personnes et les animaux à des contacts physiques ou aérosols avec des agents chimiques nocifs à terme pour leur santé ;
  • Elle est efficace à la fois sur les surfaces et sur l’air en ventilation naturelle ou artificielle ;
  • Elle a l’avantage d’être pilotable et programmable.

Où installer ces lumières UV-C ?

Parmi les lieux pouvant bénéficier des apports de l’éclairage UV-C en matière de désinfection, citons :

  • Les bureaux ;
  • Les centres de formation ;
  • Toute circulation ou cage d’escalier ;
  • Les hôpitaux ;
  • Les EHPAD ;
  • Les commerces ;
  • Les établissements scolaires (salles de classe, réfectoires, gymnases…) ;
  • Les établissements universitaires ;
  • Les bâtiments municipaux (mairie, bibliothèque, locaux sportifs ou associatifs…) ;
  • Les douches collectives ;
  • Les sanitaires ;
  • Les show-rooms ;
  • Les parcs de stationnement fermés ;
  • Les ascenseurs ;
  • Les installations de chantier.
Salon de coiffure - © ESPACEELEC – (Territoire de Belfort)

Cadre normatif et réglementaire :

Cette technologie est encadrée par plusieurs normes et réglementations ; citons notamment :

  • la directive 2001/95 relative à la sécurité générale des produits pour les utilisations à usage domestique ;
  • la directive 2014/35 relative à la sécurité des produits destinés à être employés dans certaines limites de tension ;
  • les dispositions de la directive européenne 2006/25/CE et du décret français n° 2010-750 qui s’appliquent pour protéger les travailleurs mettant en œuvre ces machines de désinfection des locaux hospitaliers ;
  • la norme NF EN 62471 qui est la norme de référence prise en application de ces directives pour la mesure et les niveaux limites d’exposition qui prend en compte le rayonnement UV-C ;
  • en ce qui concerne les produits commercialisés en Europe, la norme NF EN 62471 qui prend en compte les UV-C et l’évaluation des risques liés à leur rayonnement optique ;
  • la norme ISO 15858 qui porte sur les spécifications minimales de sécurité pour les produits utilisant des lampes UV-C ayant un rayonnement centré sur 254 nm ; c’est une norme qui fait partie de la liste des normes harmonisées d’application obligatoire pour l’apposition du marquage CE dans le cadre des directives européennes portant sur la sécurité des biens et des personnes.
Votre navigateur est obsolète

Pour accéder à ce site, vous devez mettre à jour votre navigateur