La seule association à but non lucratif engagée pour plus de confort et de bon sens dans l’habitat.

Quelles actions devez-vous mettre en place pour accueillir un nouveau salarié ?

Publié le 27 mars 2019

L’arrivée d’un nouveau salarié dans votre entreprise doit s’accompagner d’un protocole d’accueil qui vise notamment à l’informer des règles de sécurité inhérentes à l’entreprise et à son poste. En quoi consiste cet accueil ? Comment formaliser cette étape ? Promotelec vous dit tout.

Chaque jour, plus de 1.700 accidents du travail sont recensés en France, tous secteurs confondus. Le BTP figure en tête des domaines d’activité les plus accidentogènes, selon l’Insee.

Pourtant, si le risque professionnel reste à un niveau élevé, il connaît depuis plus de dix ans un recul significatif dans le secteur du bâtiment. Une tendance baissière confirmée chaque année par les données de l’Assurance Maladie, résultant notamment d’un renfort en matière de prévention qui a permis d’améliorer les conditions de travail sur les chantiers.

Pour être efficace sur le terrain, cette prévention doit être menée dès le premier jour de travail de votre nouvel employé, qu’il s’agisse d’un salarié en CDI, en CDD, un apprenti ou un intérimaire. Chaque nouveau membre de votre équipe doit bénéficier d’un « accueil sécurité » afin de lui permettre d’assimiler les bonnes pratiques en termes de prévention.

Le Code du travail oblige en effet le chef d’entreprise à assurer la sécurité et la santé des travailleurs. Le dirigeant a ainsi la responsabilité de mettre en place tous les moyens pour atteindre cette exigence de résultat.

La remise d’un livret d’accueil au salarié fait partie des outils essentiels à sa bonne intégration. Le document doit rassembler l’ensemble des informations relatives à l’entreprise et utiles à la mission de l’employé : organisation, fonctionnement, règles de sécurité, etc.

L’accueil sécurité ne doit pas pour autant se résumer à ce qui pourrait s’apparenter à une simple formalité administrative, mais consister en un véritable parcours d’intégration, construit en plusieurs étapes. Ces dernières ont été listées par l'Institut de Recherche et d'Innovation sur la Santé et la Sécurité au Travail (IRIS-ST) :

  • réaliser une visite d’entreprise ;
  • présenter le nouvel arrivant à l'ensemble du personnel ;
  • décrire le fonctionnement de l'entreprise ;
  • présenter les conditions d'accès et de circulation dans l'entreprise ;
  • présenter les dangers et les consignes de sécurité à respecter dans l’entreprise (note de service, règlement intérieur, document unique) ;
  • présenter les dangers et les consignes de sécurité au futur poste de travail ;
  • indiquer les mesures de sécurité à prendre en cas d'accident (numéro  d'urgence, emplacement des extincteurs).

Il est recommandé de conclure ce parcours « formation sécurité » par la signature d’un formulaire spécial qui reprend l’ensemble des actions mises en place pour accueillir le salarié, document que le dirigeant conservera et qui permet d’attester du bon accueil de l’employé en cas de contrôle de l’Inspection du travail.

Quid du document unique d'évaluation des risques (DUER) ?

Toute entreprise qui emploie un ou plusieurs salariés est obligée d’établir et de tenir à jour un document unique d’évaluation des risques dans lequel est établi un « inventaire des risques identifiés dans chaque unité de travail de l'entreprise ou de l'établissement ».

>> Pour avoir plus d’informations sur le document unique et vous guider dans sa rédaction, rendez-vous sur https://mondocuniqueprems.preventionbtp.fr/ministere-travail

Pour vous aider, le guide d’accueil du nouvel arrivant de la CAPEB

Afin d’accompagner les chefs d’entreprise dans leur politique d’intégration de nouveaux salariés, la CAPEB met à leur disposition un « guide d’accueil du nouvel arrivant ». Réalisé en partenariat avec l’IRIS-ST et l’INRS, ce document regroupe des informations claires et indispensables concernant la vie du salarié dans l’entreprise.

>> Pour télécharger le guide, cliquez ici..

Votre navigateur est obsolète

Pour accéder à ce site, vous devez mettre à jour votre navigateur